Carré 95

Carré d'étude réservé par Camille PAGIRAS


Abandons

Village Olympique, un samedi matin. Dès mon arrivée, j’ai l’impression de basculer dans un autre monde. L'homogénéité, la monotonie des lieux, l’entrelac des rues, agrandissent les distances, font perdre tout repère et le boulevard par lequel je suis arrivée semble soudain fort loin.
Tout semble désert, j’ai croisé en arrivant un jeune homme, pressé, sur une trottinette électrique. Un autre attend devant un immeuble et fait les cents pas. En sourdine continue, le bruit ininterrompue de la circulation au loin. Mais même avec ces présences humaines, ces mouvements, l’impression générale est celle d’un lieu vide, laissé à l’abandon.
Les immeubles sont blancs avec des bardeaux marrons. Ils semblent vouloir évoquer un habitat montagnard mais n’y réussissent guère. Quelques oiseaux picorent au sol. L’omniprésence du béton et la vacuité des lieux m’évoquent une cour de récréation délaissée pendant les vacances.
Plus loin, les immeubles sont interdits d’accès par un grillage. Les mauvaises herbes montent fort haut. Personne ne vit ici, les parpaings sont à nus et les fenêtres masquées par des tissus bleus.
D’ici on peut voir les montagnes.
Avant le grillage, une petite colline artificielle avec des arbres. Seul l’Eucalyptus n’arbore pas de teintes automnales dorées. Quelque chose qu’il manquait d’ailleurs sur la placette. L'absence des montages et le choix des essences végétales : rien ne permettait d’indiquer le passage du temps et les saisons. Pas de repères spatiaux temporels, l’impression d’abandon est peut-être à rechercher de ce côté.
Ici tout est véritablement abandonné mais je m’y sens paradoxalement mieux. Peut-être parce que ces immeubles sont vraiment revenus à la nature. Ici pas d’humain présent et absent à la fois, abandonnant leur habitat. Ici l'arbre n' a pas été planté puis délaissé par des Hommes qui passent devant sans même le regarder. Il est le fruit d’une graine disséminée par le vent, et s’il n’est pas regardé, il n’est pas non plus vu.

Neige olympique

Incongru flamand

Sculpture, fauteuil et caddies - trois détails du Village Olympique

Un Village Olympique à l'abandon