Carré 91

Carré d'étude réservé par Marie MOUGIN

Les nuances d'un quartier

Nom du lieu : Village Olympique - Rue Christophe Turc

Une rue traversante, un quartier bien délimité,
Il s'agit d'un ensemble de logements, rectangulaire, ternes.
Pas plus de 10 mètres ne séparent le toit du sol bitumé.
Une place centrale, toute en couleurs,
Egaie ce quotidien défraîchi par ces façades noires et blanches.
Entre ombre et lumière, les arbres apparaissent.
S’y reposant, les pigeons, acteurs principaux de la scène, sont à leurs aises.
Sur la fresque colorée, tels les propriétaires d'un lieu sacré,
Une fresque centrale. Je suis obnubilée.
Nature artificielle composée d'arbres et de gazon, dalles de béton et bitume coloré se complètent,
Cette fresque colorée m’obnubile. Oubliant le reste du monde.
Quelques arbres se dressent, un peu de verdure.
La nature tentant de reprendre ses droits, a fissuré le sol.
Disloquant à jamais une partie de cette peinture colorée, délavée, ses courbes s’effacent.
Le temps passe.
Les gens passent mais n’observent plus.
Ainsi le chat qui se faufile derrière une haie ne se fait plus remarquer,
La perspective, cette profondeur créée par la traversée du quartier.
Pour ces gens, c'est un quotidien, une routine.
La magie de la découverte est partie, seul l’indifférence persiste,
Plus d'enfants ne jouent, un lieu délaissé, la majeure partie de la journée.
Au fil du temps, ce que je vois ne sera plus.
Une horde de pigeons, des passants, une trottinette électrique, un ballon, un chat, un arbre, une fresque, de l'herbe, des fissures,
Ce lieu évoluant au fil du temps,
Il faut regarder, attentivement,
Enfermé, indépendant du reste du quartier,
Entre découvertes et ennuis,
Les nuances de couleurs, le chant des oiseaux,
Ce petit bruit qu'on oublie,
Tout ceci, en ce lieu peut être magique,
Le soleil brille,
L'ombre des arbres marque de sa forme la fresque de couleurs,
Et c'est dans cet espace où cohabitent nature artificielle, humain, oiseaux,béton,
Que la routine cède sa place à une éternelle découverte,
Au regard, au détail, à la vie, au temps qui passe.
22/09/2022

Le son des pas, le chant des oiseaux, des voix, le passage d'une trottinette électrique...et tout ces qui est visible pour celui qui sait observer.

Entre nature, bitume, couleurs, nuances de gris et cette faune urbaine où est la place de l'Homme qui habite ces lieux ?!

Bien que placé là par l'Homme, ce petite bout de nature prend ces droits et égaille l'environnement.

Apprenons à apprécier ce doux spectacle.Les motif colorés se mêlant à l'ombre des arbres, refléter par le soleil.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2023