Carré 78

Carré d'étude réservé par Candice CHÊNE


la rencontre paisible d'Alfred de Vigny et de l'allée des romantiques

A l’endroit où se rencontrent l’allée des romantiques et la rue Alfred de Vigny, les allées d’arbres créent une atmosphère paisible. Que ce soit avec leur camaïeu de couleurs automnales ou leur nudité hivernale, on n’en oublierait presque que cet endroit est en ville. De plus les montagnes déjà recouvertes de neige paraissent toutes proches. Le lieu parait désert à l’exception de quelques personnes promenant leur chien ou du passage de quelques voitures et camions venant ou se rendant sur un chantier se situant sûrement à quelques rues de là.
En cette période un peu spéciale le calme qui se dégage de la rue donne l’impression que tous les bâtiments sont vides. En effet d’un côté se trouve un lycée hôtelier dont la fresque du mur d’enceinte apporte de la couleur au paysage vide de lycéens. Et de l’autre il y a établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes dont le long bâtiment moderne longe la grande rue. Seul le bruit de la ventilation vient troubler le calme et rappeler l’activité de l’établissement. En continuant sur l’allée des romantiques un petit parc apporte une bulle de verdure à côté d’un jardin d’enfants silencieux.

Le soleil matinal d'hiver éclaire les immeubles de l'autre côté de la rue et les montagnes au loin.

La végétation aux couleurs d'automne fait face au gris du bâti.

En tournant la tête on trouve des immeubles et encore de la végétation dans une palette de oranges.

S'il l'on continue sur l'allée des Romantiques, on tombe sur ce lieu caché derrière l'ehpad qui nous donne l'impression d'avoir changé de décor.