Carré 75

Carré d'étude réservé par Juliette JORAND


Parc où il fait bon vivre

Nom du lieu : Parc street workout, en frontière avec le lycée Lesdiguières

La cour du lycée Lesdiguières, de par son grillage, n’est pas vraiment un lieu très chaleureux. La fraîcheur automnale n’arrangeait pas l’image du lieu. Cet endroit est désert, sans vie, emprisonné. Beaucoup d’arbres le cachent ... Nous pourrions croire qu’il est préservé ou alors infranchissable..
Grâce aux quelques photos prises par des camarades, j'essaye de ressentir certaines émotions, comme si j'y étais. En tournant de 180 degrés, nous voilà dans un parc. L'accueil y est plus vivant, j’ai un particulier sentiment de soulagement. Peut-être que c’est l’arbre à côté de moi, me couvrant et me cachant par ses grandes branches, qui me fait cette impression. La couleur vernie par l’automne réchauffe l’atmosphère. Même le temps qui paraissait plutôt gris au-dessus de la cour, est ici d’un bleu étincelant! On a un réel contraste entre cette cour et ce parc, entre liberté et obligation.
Je profite de la végétation et j'espionne les sportifs courageux, de tous les âges. Sport sérieux pour les grands et jeux pour les enfants (râleurs). C’est le moment de se défouler et de respirer un peu durant ces lourds moments de confinement. En fermant les yeux, je profite de l’odeur des feuilles de l’automne ainsi que ses bruits, cachés parmi les cris des sportifs et les pleurs des enfants. C'est un retour en arrière : les gens non pas de masque, sont heureux, le soleil brille. Bref, tout cela plutôt rare de nos jours.

Nous sommes aujourd'hui lundi 11 janvier, il est 17h. Les élèves du lycée Lesdiguières se ruent vers la sortie. Je décide de retourner dans le parc, me demandant si j'aurais les mêmes impressions que celles eu à travers les photos. Je me place alors à côté de mon ami, qui n'était qu'à présent imaginaire, l'arbre. Blottie contre lui, je me sens bien, en sécurité, libre, vivante. Cette fois-ci pas de sportifs, pas d'enfants mais seulement le bruit du vent qui transportent les quelques feuilles qui tant bien que mal essayent de rester accrocher aux arbres.

Parc nommé "street workout" pas pour rien!

La cour du lycée Lesdiguières encagée, grisée par le temps…

...contrairement au parc où le ciel est bleu.

A l’abri du vent grâce à mon ami l’arbre.