Carré 6

Carré d'étude réservé par Shaden MROUEH


Destination la nature

La nature est le lieu qui permet de me ressourcer, et me retrouver contrairement à la ville qui est mon cadre d’interaction sociale et lieu de vie.Je quitte mon minuscule studio et me promène entre le vacarme, des voitures, et tramways, les quartiers bondés pour arriver à la station de téléphérique, enfermée dans la capsule je survole la ville, le fait de la quitter de la voir aussi petite est une expérience et le fait d’arriver au sommet en est une autre. Je descends de la capsule et inspire enfin l’air frais.Je me promène de nouveau en plein nature, entre les arbres, le champ des oiseaux, la fraîcheur du vent, Le chemin était plus agréable que celui en ville.Je continue à monter, prend un dernier escalier, qui donne sur la petite clairière munis d’une vue panoramique aux alentours.C’est le moment d’utiliser tout se que m’offre mes sens, pour profiter à fond de l’expérience: on sent un nouveau parfum, celui de la nature, de l’herbe et de la terre trempée. Je ne fais pas que voir mais je regarde et arrive à distinguer les trois horizons, le plateau, la ville plus loin et les montagnes couverte de brume encore plus loin un seul paysage trois plans, les couleurs nouvelles, le vert du feuillage au printemps et orange en automne ainsi que le bleue du ciel.Je n’entends pas mais j’écoute le bruit de la nature, les corbeaux, le frottement des feuilles, le sifflement du vent et en parallèle les personnes qui marchent qui rient et qui parlent et surtout le calme qui règne par rapport au boucan de la ville, que l’on entend malgré l’altitude.
Autant que moi des personnes sont là pour prendre l’air, échapper à la ville, les enfants pour jouer, pendant cette crise sanitaire nous avons besoins de faire du bien à notre corps et notre esprit.Malgré l’énorme fort construit, le parking bref la présence humaine n’affecte pas l’ambiance de l’endroit.Tout autour de moi paraissait si grand, les limites inexistantes par rapport aux éspaces étroits de mon quotidien, je me sentais libre.

Les visiteurs émergent de la nature, traversent la scène et laissent derrière eux le paysage ainsi qu’un silence accompagné du bruit de la nature.

Vue d’ensemble du vaste espace du plateau , avec une vue panoramique aux alentours et extrémité .

Les visiteurs qui se fondent dans le décor, venu pour méditer et ce relaxer en plein nature.

Même endroit, different point de vue qui montre la présence humaine ainsi que son influence sur le milieu et sur l’ambiance.