Carré 57

Carré d'étude réservé par Diane MOUILLAC


Immersion depuis un balcon

Nom du lieu : 38 rue Général Ferrié

J'ai la chance d'avoir un ami d'enfance qui habite entre le 35 et le 38 général Ferrié. Installée sur son balcon, j'observe, j'écoute et je vis en même temps que cette rue animée.

Nous sommes vendredi 16 octobre, il est 15h30 et la pluie vient de s'arrêter. L'odeur d'humidité plane encore dans l'air pendant que le balai incessant des voitures continue. Ce flux est régulé par un feux tricolore un peu plus haut dans la rue, et parfois interrompu par le passage piéton ou par un cycliste qui ne fait pas attention à son environnement. D’ailleurs une jeune femme et sa fille traverse prudamment cette rue a double sens, cacher par leurs masques chirurgicaux et emitouflées dans leur manteaux pour vaincre la fraicheur d’automne.

Tous les passants portent un masque. C’est obligatoire maintenant, la crise sanitaire du Covid 19 nous offre une ambiance toutes différentes dans ces rues à laquelle personne n'était vraiment préparé. On ne trouve plus autant d'interactions entre les habitants, l’absence de petits sourires à cette personne inconnue qui nous a tenu la porte, cette peur omniprésente de la contamination. Cette rue, malgré son animation, semble triste et hors du temps.

Mais la vie continue, comme le chantier dont on entend les travaux un peu plus loin.
Pour autant, un petit chantier se trouve sur la copropriété “Le pré fleuri”. Il semblerait que ce soit une rénovation de façade, mais aucun ouvriers ne s’y trouve.
Sur ce même immeuble, un jeune garçon au balcon m’observe avec interrogation. Ce qui est drôle, c’est que sur le balcon d'à côté, un pigeon, que j’ai vu plusieurs fois me regarde aussi avec son oeil vif qui lui même est convoité par le chat sur le balcon en diagonale. Il y a comme un jeux de regards informel.

Un groupe de jeunes hommes sont assis devant l'entrée du coiffeur “Rhône-Alpes coiff” et entretiennent une discussion quelque peu animée. Un couple de personnes âgées a préféré changer de trottoir en sortant de “La remise” les bras chargés d’achats.

Vidéo de l'animation du carré un mardi en début d'après midi

Entré du magasin "La Remise" où on trouve souvent du monde

Façade avec un chantier, sans jamais avoir vu d'ouvrier
Des oiseaux aiment se poser sur les rambardes des balcons de cet immeuble

Partie de la rue avec de grands immeubles qui comporte de la végétation comme des petits jardins