Carré 39

Carré d'étude réservé par Camille FOURIÉ


Des destinations maintenant lieu de passage

Nom du lieu : Croissement des rue Humbert II, François Raoult et du Boulevard Gambetta

J’arrive sur mon carré depuis l’hypercentre de Grenoble via le Boulevard Gambetta qui le coupe en deux. A ma droite, la piscine municipale Jean Bron et la brasserie La Natation séparées par la rue Humbert II. A ma gauche, le collège Champollion et l’établissement de l’IUT de Grenoble séparés par la rue François Raoult.
J’ai toute de suite ressenti un grand contraste de l’espace aéré du pâté de maison dans lequel s’inscrit la piscine et sa fresque et le skate parc et terrain de basket du square Godefroy Sylvestre vis-à-vis à l’établissement universitaire. L’un se dresse monumentalement, rappelant les architectures soviétique et nazi et de leurs bâtiments administratifs, tandis que l’autre est construit sur un seul niveau. Alors qu’en regardant l’IUT, on aperçoit le ciel en se tordant le cou, lorsqu’on est en fasse de la piscine, celui-ci s’offre à nous et nous permet même d’apercevoir le Vercors !
En regardant dans la rue Hubert II, je ressens une profondeur due à la longueur de cette rue à sens unique, en premier encadrée par les façades d’immeubles d’habitation et du long mur d’enceinte de la piscine couvert de graffiti puis par les deux files de stationnement constamment remplies entre lesquelles la chaussée est enclavée.
Malgré le fait que l’heure du déjeuner approche, la brasserie comme beaucoup d’autres restaurateurs n’accueille pas beaucoup de client en raison du contexte sanitaire : à l’intérieur, quelques tables sont dressées et seulement quelques tables sont en terrasse. Je m’y installe pour boire un soda afin de ressentir le carré en tant qu’utilisateur et non en tant qu’observateur. Je me rends compte qu’à part un vieux monsieur également assis à la terrasse, j’étais le seul à m’arrêter.
D’un côté de la rue, une brasserie avec peu de table, suivie de l’enceinte de la piscine, fermée en hiver, n’encourage pas un quelconque arrêt. De l’autre, deux établissements dédiés à l’enseignement, dans lesquelles les élèves masqués entrent sans s’arrêter dans la rue.

Suite à de nouvelles mesures sanitaires, la brasserie est fermée. Le carré devient presque exclusivement lieu de passage.

Une file de véhicule à l'arrêt, récurrente en raison du rythme des feux de circulation 60 m plus loin.

En hiver, lorsque les arbres ont perdu leurs feuilles, la fresque de la piscine et le mur de graffiti ajoutent de la couleur face à l'IUT, morose.

Une vue ne se présentant pas aux passants; la piscine Jean Brun vue depuis l'intérieur de son enceinte.