Carré 30

Carré d'étude réservé par Moin-charifa OUSSEINE


Une journée à la place Victor Hugo

Nom du lieu : Croisement entre la Rue Molière et le Boulevard Edouard Rey

Dès le début de la journée, ce lieu situé dans l’hypercentre de Grenoble, est assez fréquenté. La multiplicité des types de déplacements fait du croisement entre le Boulevard Edouard Rey et la Rue Molière, situé au coin de la place Victor Hugo, un passage incontournable pour de nombreuses personnes qui débutent leurs journées. En effet, les gens y circulent à pied, en bus, en tramway, en voiture, en moto, en vélo ou en trottinette électrique. Tous ces déplacements créent une ambiance dynamique qui à certains moments peut sembler oppressante, certainement à cause des nombreux mouvements et des différents sons qu’ils produisent.

En milieu d’après-midi, ce croisement reste très animé. Les personnes y effectuent diverses activités: certains travaillent, d’autres font des achats, mangent ou encore se promènent. Après s’être familiarisé avec le lieu, les bruits et les mouvements ne semblent plus oppressants. En se déplaçant un peu plus loin, il est finalement possible de trouver un petit passage, très calme. Situé entre deux immeubles, il offre une vue sur la Place Victor Hugo. Tout de suite, l’ambiance semble différente. En effet, à l’écart de toute l’animation, les mouvements et les sons sont perçus de loin, ce qui créent une sensation de tranquillité.

En début de soirée, les personnes et les véhicules affluent de tous les côtés. Certaines terminent leur journée, rentrent chez elles ou en profitent pour faire du shopping alors que d’autres travaillent encore. Les lampadaires, les phares des véhicules et les vitrines sont allumés pour éclairer le lieu car la nuit s’est installée. Cette luminosité contrastant avec le ciel sombre crée une sorte de clair-obscur qui, associé à l’amplification des sons, rend le lieu très chaleureux et convivial.

Pendant le confinement, ce croisement qui est habituellement très animé, est désormais désert, sans vie.

Le Croisement entre la Rue Molière et le Boulevard Edouard Rey, en début de soirée.

L'arrivée du tramway qui marque la fin de l’attente des personnes qui sont présentes à l'arrêt.

Un petit bout de ville caché qui offre une vue sur la Place Victor Hugo.

La place Victor Hugo déserte pendant le confinement.