Carré 297

Carré d'étude réservé par Paul GORRIAS

Goût du risque et insinifiance

Nom du lieu : Avenue Gabriel Péri

De prime abord, peu accessible à pied. Le carré n'est tout bonnement pas prévu à l'usage piéton. En réalité il est assez difficile de se retrouver ici à pied par mégarde, la 2X2 voies se retrouve comme enclavé entre grillage et glissière de sécurité. En outre, Si malgré tout cela n’empêche pas votre visite, vous serrez rapidement décourager par le ballet incessant des véhicules, déferlant à vive allure. De la même manière, ce n'est pas non plus la maigre bande de gazon de part et d'autre de la route qui rendra l'expérience plus accueillante.



Lors de ma première visite, j'ai bien senti que j'étais de trop, que je n'étais pas prévu dans cet écosystème. En effet celui-ci n'accepte et ne laisse subsister que le véhicule motorisé, allant de la simple moto, jusqu'à d'imposants camions. Autant dire qu'en tant que simple piéton, je me suis senti en milieu hostile, courant à chaque instant un risque de prédation.



Curieux et envieux de découvrir la perspective depuis le terre-plein central, je me réfugie alors sur ce que je considère comme un ilot, me permettant ainsi d'accéder à une sécurité toute relative. Une fois sur place, une forte sensation d'écrasement prend place, je me retrouve comme pris au piège. Les bruits vifs et les forts courants d'air générés par les voitures me cernent, je me sens oppressé, c'est presque une sensation de vertige, me trouvant sur une crête abrupte et ne pouvant pas faire un pas de travers. le feu venait en fait de passer au vert.



Comprenant ainsi l'intérêt originel du carré, je finis alors par y retourner. Seulement, cette fois-ci, je serais en voiture.

Le 08/11/12 profitant d'une sortie en montagne je pris délibérément cet axe. Ce qui était alors terre de risque, devient une portion insignifiante, monotone et auquel on ne prête pas vraiment attention. Expliquant ainsi la présence de nombreux panneaux publicitaire, occupant ainsi le manque d'activité intellectuel que procure cette route longiligne.

Un trafic à fréquence réduite en fin de soirée.

Un lieu pour les automobilistes.

Une portion de route noyée dans son infinitude.

Dans la pénombre; un traffic en flux tendu.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022