Carré 280

Carré d'étude réservé par Thomas HUSNI

La Samse irritant ou convivial?

Nom du lieu : 13 Rue Barnave

Situé dans l'entreprise de matériaux et outillages de la Samse. Mon carré est dépendant des horaires d'ouverture de celle-ci. Deux ambiances bien distinctes se dégagent alors.
Lorsque l'entreprise est fermée : le silence s'installe, très peu de voitures passent, l'ambiance serait presque sinistre et le carré semblerait inintéressant. De plus je ne peux accéder à la totalité du carré, seulement la rue est accessible l'entreprise est fermée par un portail. La rue Barnave est assez grande, quelques voitures sont garées, une sensation comme si je n’étais plus en ville s’installe, je suis seul au milieu de la rue à proximité de grands bâtiments qui me dominent. Les visites en dehors des heures d’activités n’étaient guères intéressantes, le ressenti d’une rue banale ou rien ne se passe.
Cependant, une fois ce portail passé, pendant les horaires d'ouverture, tout change. Le son du travail commence : camions, Fenwick, client venant chercher des matériaux, toutes ces sonorités se mélangent et sont à la limite de me crisper. Malgré ces bruits, il y a paradoxalement une certaine convivialité, entre gentillesse des ouvriers m'accueillant et la relation qu’ils ont avec leurs clients se parlant comme des amis proches le ferai ; cela rend le lieu malgré tout chaleureux.
Le lieu en lui-même m’écrase, une espèce de fouillis, tout est en tas : moellons, laine de verre et divers matériaux empilés me font sentir tout petit. Les camion et hangars rajoutent de la hauteur, je me sens dominé et écrasé par les alentours.
Ce carré est paradoxal, et plusieurs ambiances se dégagent selon l’horaire à laquelle je m’y rends, mais aussi les personnes que je croise et selon la fréquentation de l’entreprise. Là-bas je peux me sentir autant à mon aise que je peux me sentir irriter.

A l'intérieur de l'entreprise, du passage, mais aussi du bruit.

La rue Barnave, son activité est dépendante de l'entreprise, mais elle reste principalement sans bruit et avec peu de passage.

L'accès à l'entreprise, par un portail et ensuite une barrière. De nombreux camions, Fenwicks, et voitures traversent.

Dans l'entreprise, je me sens dominé, les alentours sont écrasants et chaotiques.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022