Carré 271

Carré d'étude réservé par Manon LACROIX

Une parcelle de campagne dans un campus animé

Nom du lieu : Direction de l’aménagement - 141 rue de la piscine

Lorsque je me suis rendue sur les lieux j’ai étais étonné par le calme car ce lieu est sur le campus et à 1min de l’arrêt de tram les taillés et de l’arrêt Hector Berlioz. En effet seuls les chevrotements, le bruit du vent dans les feuilles des arbres et le chant des oiseaux font partis de l’ambiance de ce lieu de passage (et de repos pour certains…)
La première fois que j’y suis allée il y avait seulement une personne qui profitait du beau temps allongé avec un livre dans l’herbe et j’ai été interpellée par une demoiselle qui avait l’air perdue c’est le seul contact humain que j’ai eu, humain car au fond de la parcelle il y avait des chèvres, 6 chèvres ou plus car il n’y avait pas de barrières elles pouvaient se balader dans tout le campus comme à l’état sauvage. Elles broutent l’herbe du jardin et parfois essaye d’atteindre les feuilles des arbres, il y a une balançoire qui ne semblait plus utilisée, rouillée ou du moins non entretenue comme le bâtiment de sa droite qui est plein de toiles d’araignées dans le toit, le liere a refait la façade, le rez de chaussée de la maison semblait, à travers la baie vitrée, abandonné, elle ressemble à une maison qui se trouverais habituellement en plein milieu des champs.
L’autre bâtiment qui est apparemment un lieu de direction de l’aménagement était occupé par des bureaux où j’y aperçu quelques personnes, l’endroit était très calme presque toutes les fois où je m’y suis rendue. Un matin, vers 8heure en revanche le lieu était beaucoup moins calme qu’à 16h, tous les étudiants partent en cours, pressés, en vélos, à pied, et même en voiture il y avait davantage de trafic comparait aux autres fois où j’ai a peine entendu une voiture passée, il y’a toujours très peu de personne sur la parcelle sauf dans les bureaux. La nature ayant repris place on ne se croit pas dans la ville. Seules les bornes électriques et le bureau occupé coupe l’ ambiance rurale du bout de jardin occupé par les chèvres et la grande maison.

Vue du sol de la parcelle calme ( à quelques chants d’oiseaux près).

Les chèvres du campus

Le bureau presque caché par la végétation sauvage

La maison et son parking vus du fond végétal de la parcelle

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022