Carré 268

Carré d'étude réservé par Benjamin LE FLOHIC

Entre ambiance morbide et site quasi désertique

Nom du lieu : Institut des Géosciences de l'Environnement (IGE), campus universitaire, 38400 Saint-Martin-d'Hères

Dimanche 23 octobre, aux alentours de 15h. Le lieu est désert, les alentours calmes, le ciel couvert entre fine épaisseur de nuage, mêlé à de gros nuages. Il fait froid, le vent qui touche ma peau me fait frissonner, le silence presque menaçant, le site repoussant, entre le vieux bâtiment et de grands bacs rouillés.

Le bruit surgit. Il s'agit de l'institut de géosciences, qui semble tout de même fonctionner, malgré son aspect abandonné. Malgré un bruit sourd, aucune activité apparente, aucun déplacement humain, que ce soit piéton ou d’un véhicule, ni même un animal passe dans le ciel ou sur terre.

Aucun piéton, aucune voiture, de nombreux insectes aux alentours, que ce soit sur le site en lui-même ou sur la route, à se demander s'il y a eu un homicide ou un trafic il y a peu de temps. Beaucoup d'insectes, à tel point que j’ai dû refaire la vidéo 3 fois pour pas qu’ils ne me dérangent.

La chose la plus impressionnante est que la moitié du carré est constituée de fabrication humaine, le reste est la verdure. Si on s’engouffre dans les grands arbres juste à côté, on peut y entendre les feuilles bouger, un oiseau qui bouge, toujours sans faire de bruit, sans le moindre sifflement, comme si quelque chose interdisait à ce carré de faire le moindre bruit.

Du moins, la présence de végétation paraît apaisante, voire réconfortante dans l’idée qu’on peut se faire de ce carré. Néanmoins, si on compte le nombre de mégots, de bouteille en verre ou même de papier toilette, le site paraît encore moins accueillant, comme si un sans abri habitait dans les environs, comme si quelqu’un vous observait, et pouvait surgir de nul part.

Au moment de faire la vidéo, le site reprend son activité : des passants passent, les oiseaux sifflent et quelques voitures passent, comme si je n'avais pas le droit s'assister à quelque chose...

Le lieu est désert, le site très bruyant. Personne ne passe, que ce soit piétons ou véhicules. On peut entendre des enfants et des oiseaux sifflotés.

Le site principal. Aspect repoussant et désert.

Conteneurs appartenant au site qui semblent abandonnés au milieu de la nature.

Dans l'espace vert, premier plan accueillant et coloré, fond repoussant avec conteneurs à l'abandon.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022