Carré 261

Carré d'étude réservé par Vaimiti PRASIL DELAVAL

Un pont, symbiose entre bruit, passage, et sérénité.

La première chose qui a attiré mon regard sont les étincelles.
Deux ouvriers travaillaient sur le pont qui traverse le carré, et le son se mêlait à celui du tram B, passant juste au dessus. Cette lumière vive m'a rappelée celle du soleil qui frappait sur le passage pour piétons, ponctué de tags, paysage éphémère, comme celui des étincelles.

La deuxième chose qui a attiré mon attention est la sérénité que m'apportait ce lieux. Les travailleurs s'étant arrêtés, le tram passé, on n'entendais plus que l'eau, qui coulait tranquillement le long de la rivière. C'était calme.
Le contraste entre les bruit et l'accueil chaleureux que cet endroit m'apportait était étrange. C'était une cohabitation étroite entre la nature et la société.

Mon attention a soudain dérivé sur le passant à vélo, qui a cassé le rythme doux de l'eau, faisant trembler le pont. Les travailleurs se sont remis à leurs étincelles, un couple est passé à pied, puis le tram, encore, a fait vibrer ses rails.
C'est là que je l'ai ressenti ; ce lieu est vivant, et le paradoxe entre les constructions, le passage et le bruit de l'eau ne l'en rendait que plus charmant.

Je pense que l'ambiance n'est pas la même suivant comment on y passe : on s'arrête rarement sur un pont, on le traverse vite, quelques secondes et il est derrière nous. Mais lorsque l'on se pose plus longtemps pour contempler le paysage, on remarque de petits détails qui ne l'en rendent que plus charmant.
Pour donner un exemple, il y a en dessous du pont un sentier pédestre qui permet une petite ballade - certes accompagnée par le bruit de la route, mais tout a fait plaisante quand même, à côté de la rivière, là où l'on peut le plus profiter de l'eau et du soleil lorsqu'il y en a.

Vidéo prise sur le pont des ouvriers qui ont accepté que je les filme en train de travailler. On voit aussi passer deux piétons.

Sur le pont, on observe des passants ainsi que les ouvriers.

Sous le pont, on voit la rivière avec vue sur la montagne en arrière plan.

Passage pour piétons avec ses graffitis, au second plan la passerelle qui permet d'accéder au pont.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022