Carré 26

Carré d'étude réservé par Noémie LOURET


Une pause d'un instant

Nom du lieu : Rue Belgrade

Dernier jour de 2020, une rue sans enseignes allumées, une rue sans flux de voitures, une rue calme où l’on entend les bouteilles en verre consommées à Noël tomber dans les bennes de tri.
Une rue qui se fait réveiller par ses habitants, qui souffrent de cette pandémie, qui demandent à revivre avant le jour de l’an.
Cette rue on ne l’imaginerait pas à Grenoble, calme par les voitures, végétation aux alentours, anciens bâtiments bien entretenus, éloignée du brouhaha de la ville.
Où sommes-nous ? Pour arriver dans cette rue en voiture c’est un « labyrinthe »que nous devons passer et pour venir à pieds c’est la Covid que nous devons affronter dans les transports en commun.
Mais oui nous sommes bien à Grenoble, avec une vue imprenable sur la Bastille où nous pouvons nous assoupir dans ce parc de ville pour observer les belles montagnes qui nous protègent.
Tout le monde s’active dans la rue à quelques jours avant cette nouvelle année c’est la course, les derniers achats à effectuer, le rangement et préparatifs de Noël.
Mais quand nous sommes dans cette rue on a l’impression que le temps s’arrête, nous sommes dans une grande bulle d’air frais, notre vie est mise en pause. On ne sent plus le stress de la ville, mais le calme des vallées tranquilles. On entend les rires des passants, parfois même leurs conversations.
Les rafales de vent qui nous bercent dans notre balade qui nous feraient presque oublier le fléau de cette pandémie.
Alors mettre notre vie sur pause ne serait pas juste se balader dans la Rue Belgrade ?

Un dernier instant de 2020

Une rue à multi-usages

Coin pour s'évader

Cloisonner de bâtiment