Carré 256

Carré d'étude réservé par Azael MAKONDA

Une avenue silencieuse et agréable

Nom du lieu : Avenue de l'Obiou, Chemin des grenouilles

J’ai décidé de me rendre dans mon carré en après-midi au cours d’une balade dans la ville. Ma zone se situe dans l'Avenue de l'Obiou à la Tronche. On remarque une réelle différence entre le début de l’avenue où se situe un rond-point et ma zone. La zone est très silencieuse et calme, on y entend principalement les chants des oiseaux. Elle est marquée par une petite route au milieu, à l’OUEST des maisons et à l’EST un bâtiment et un long immeuble. On peut y voir une distinction entre les bâtiments, les deux maisons sont plus modernes que les bâtiments à l’EST qui paraissaient anciens et qui peuvent dater des années 60. C’est la ligne du tram B présente au milieu qui va créer une cassure entre ces bâtiments.

Durant le temps où j’y suis resté, je n’ai vu que deux ou trois voitures passées, la route est peu fréquenté. Seulement quelques voitures sont garées sur le côté de celle-ci. De plus le passage piétons n’est pas très emprunté non plus, je n’ai vu que quelques personnes. L'élément principal qui anime la rue est la plateforme de la ligne du tram B présente au milieu qui apporte du mouvement et du bruit lorsque le tram circule.
Il y a tout de même trente mètres plus loin une autoroute, on l’on peut entendre en fond les voitures qui roulent à toute vitesse, ce qui crée un véritable contraste entre les deux zones.

Pour ce qui est de la verdure, un immense arbre est présent entre ces deux bâtiments ce qui marque une rupture entre eux.
Des buissons, des arbres et de haies sont plus présents du côté des résidences et apportent de la gaieté au lieu.
On voir au fond de l’avenue, une vue dégagée et incroyable sur le massif de la Chartreuse qui apporte de la beauté et de la végétation au paysage.

Ce qui est de l’ambiance du lieu, je me suis sentie très apaisée, c’est un environnement très calme avec une vue magnifique qui m’a fait entrer dans une autre atmosphère. De même pour les tramways qui en faisaient des va-et-vient donner de la vie et m’attirais.

La ligne du tram B qui anime l'avenue lorsqu'elle circule.

Un grand arbre présent au milieu créant une cassure entre deux bâtiments.

Une route silencieuse et peu fréquenté et en arrière plan une autoroute plus bruyante.

Une vue dégagée sur le massif de la Chartreuse donnant de l'immensité au paysage.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022