Carré 24

Carré d'étude réservé par Baptiste CASARTELLI


Trois rues, une place, des atmosphères

Nom du lieu : Rue de Belgrade

Arrivé au croisement de la rue de Belgrade, de Moidieu et de la rue des Augustins, je découvre pour la première fois ce nouvel espace, je me situe sur un passage piéton au milieu de ce croisement. Il est 18h30, nous sommes à la mi-octobre, il ne fait pas froid, la soirée est accompagné d'un ciel gris, le trafic commence à se densifier. J'entends de plus en plus de bruit s'élevant des rues de l'hyper-centre, pourtant ce bruit bien qu'habituel et pesant à cette heure-ci, l'est moins là où je me situe.
À quelques mètres de ce croisement en surplomb, se situe une place piétonne à moitié végétalisée, la place Philippeville, je me suis rendus à l’angle qui surplombe le croisement. Cette place libère un grand volume de vide juste au-dessus d'elle. Le bruit de la ville semble se propager dans chaque rue voisine et résonne entre les façades des édifices. Ce bruit, parvenant jusqu'à la place, semblait ensuite se perdre dans ce vide, ou finir étouffé parmis les arbres et la végétation. Sur la place et en contrebas sur les trottoirs, il y avait très peu de passants, je pouvais discerner une ambiance principale, celle du bouillonnement de la ville et ses turbulences.

Bien plus tard fin novembre, je me rend exactement au même endroit sur ce passage piéton au milieu du croisement, il est 12h57, il fait très froid, il y a un beau ciel bleu, peu de circulation automobile mais beaucoup de passant. J’entends un bruit de fond, ce sont les cris aigus d’enfants provenant d’une cour de récréation. Ce bruit provient de la résonnance de plusieurs façades d’immeubles. Un vélo passe sur la route, un autre en contresens viens à sa rencontre, puis une voiture rompt le silence. D’un coup, j’entends le bruit de battements d’ailes de pigeons, ils tournent en groupe au-dessus de la place puis viennent se poser sur les tuiles d’un toit au soleil, après un petit temps, il y a un recommencement, l’envol des pigeons, le passage d’une voiture, un piéton puis les cris des enfants.

Rue piétonne en milieu de journée rythmée par un cliquetis cyclique.

Rue de Belgrade en direction des quais, fin de journée avec une circulation dense.

Passage d'un cycliste devant un garage qui dépasse une voiture à l'arrêt sur la route.

Angle de la place très accueillant.