Carré 233

Carré d'étude réservé par Clara MALFRAIT

Entre ville et montagnes : la vie des habitants de la Grande rue. Elle est éloignée du centre-ville, pourtant la Grande rue est traversée par de nombreux usagers et témoigne de son attractivité avec l’histoire de son bâti.

Nom du lieu : La Tronche, Grande rue

La première fois, le bas de la rue était en travaux, il y avait une circulation alternée et une limitation de vitesse à 30km/h. De chaque côté de la rue il y a un trottoir, relativement large mais qui permet de se promener en toute sécurité, de plus avec la piste cyclable en bordure les voitures ne passent pas trop près.

Je remarque 2 styles de bâti : de grandes maisons carrées très modernes à étages et d'autres très anciennes, des bâtisses en pierre avec de vieux volets. Elles sont entourées de végétations et à l'ombre, la fraîcheur y est agréable.
A gauche, il n'y a que des anciennes maisons alors qu'à droite on voit beaucoup de maisons très récentes, chacune séparée par des arbres ce qui laisse penser qu'il y avait de ce côté-là que quelques maisons mais qu'on a coupé des arbres pour en construire de nouvelles.

Il y avait toujours beaucoup de passage : des voitures, des joggeurs, des cyclistes, des livreurs Uber Eats, des trottinette (il y a un point pour emprunter des Dotts) et des piétons. Très peu s’arrêtent car c’est un grand axe qui n’est pas propice au « repos » comme dans un parc.
Les passants sont de tous âges, chacun fait sa vie : courses, retour chez soi, promenade en famille…
J'aperçois sur les balcons des familles regroupées autour d'un repas et j’entends des rires, des discussions, de la musique et même la cloche d’une église. Sans le passage des voitures, règne un silence dont je m'imprègne, seulement perturbé par le chant des oiseaux. Sous le ciel gris de novembre, un sentiment d'inquiétude se dégage et l'atmosphère y est différente que sous un beau soleil.

Cela doit être agréable d'habiter ici : ce n'est pas trop loin de la ville mais assez pour avoir une vie paisible, desservie par les transports en communs, une vue sur la Chartreuse et les couleurs d'automne qui commencent à apparaître. Ainsi même si c’est un axe de passage relativement important, c’est un lieu serein duquel on peut admirer le coucher du soleil sur les montagnes.

Passage de vélos, voitures, piétons. On peut entendre le calme du lieu quand il n'y a aucun passage.

Place de parking, maison en pierre au pied de la Chartreuse, avec un ciel nuageux qui nous laisse dans une ambiance triste et inquiétante.

Piste cyclable, ralentisseur et places de parkings devant 2 maisons, moderne et ancienne. Les arbres commencent à revêtir leur couleurs d'automne.

Sous le soleil d’octobre, le point des Dotts près d'une maison plutôt ancienne. Le ciel est bleu et on peut presque entendre les oiseaux chanter.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022