Carré 224

Carré d'étude réservé par Noé CANDIAGO

Dans les hauteurs de La Tronche, une proximité avec la nature et la ville.

Nom du lieu : Chemin de Noyarey 38700 La Tronche

Je me trouve sur les hauteurs de la Tronche. Après une longue montée raide j’arrive à mon carré. L’espace est totalement en pente, je me retrouve dans un quartier résidentiel. Il y a une petite route longée par des bâtisses qui sont cachées par des haies en laurier, en vigne et un grillage avec du lierre. La route se termine sur un sentier en terre battue qui s’enfonce dans la montagne. Sur ma gauche, face à la pente, se trouve une grande bâtisse qui a plusieurs propriétaires. Cette maison a vue sur Grenoble ainsi que sur le Sud de la vallée du Grésivaudan. Une vue qui m’est malheureusement cachée par la végétation. Je discerne malgré tout le massif de Belledonne. Je peux également voir une partie de la ville de Grenoble distinguant le palais des sports, le stade des alpes, le cimetière et deux des trois tours « Mont-Blanc », « Belledonne » et « Vercors ».
Il y a peu d’activité à part les quelques traileurs et promeneurs qui sortent pour visiter le Mont Rachais. Ce dernier surplombe mon espace, les arbres qui l’habitent ont un ton orangé. Néanmoins ce mont peut s’avérer imposant, selon le point de vue.
Pour l’ambiance, le lieu est calme malgré le son des moteurs de voitures et des travaux qui résonnent dans la vallée au loin. Il fait très sombre tôt dans cet endroit car nous nous trouvons sur la face Est. Cela rend l’ambiance assez pesante. Personnellement je m’y sens bien.
Un chose m’a marqué : dans cet endroit, je me trouve à la frontière entre le naturel et l’urbanité. La vidéo peut en témoigner, nous entendons les sons de la ville et en parallèle le chant des oiseaux. En effet, se trouvant au pied de la montagne, la forêt surplombe l’espace.
Les architectures des maisons montrent qu’il a fallu s’adapter pour leur implantation dans cette pente raide. Il y a une adaptation face aux contraintes de l’espace. De plus je pense qu’il est impossible de construire plus en hauteur. Je me retrouve ainsi à une limite physique de la capacité technique de l’homme.

Un calme contrasté par les sons de la ville.

Un petit morceau de Grenoble depuis mon espace photographié grâce à mon appareil photo.

Derrière les arbres, le Mont Rachais. Une photo qui montre la proximité avec la nature.

Petite route déserte qui est cependant le seul moyen pour les riverains de se rendre chez eux.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022