Carré 194

Carré d'étude réservé par Camille MEGE

Solitude entre le passage des voitures et les dernières lueurs du soir.

Nom du lieu : Barrage EDF Saint Egrève

Après une vingtaine de minutes de voiture, je me trouve actuellement située sur le barrage de Saint Egrève. Le vent est froid voir glacial, la nuit vient tout juste de tomber et c'est à chaque passage de voitures que leurs feux m'éblouissent. Située sur le trottoir, au bord de la rembarde, je peux percevoir, au loin, les lueurs rosâtres du ciel qui épousent les montagnes et l'horizon. Sous mes pieds, passe un court d'eau ayant pour nom: l'Isère. Elle entoure de son eau un îlot de galets me faisant face. Je me sens seule par ce lieu animer seulement par le bruit fracassant du passage à grande vitesse des voitures circulant proches de moi. C'est ce bruit qui résonne dans la vallée entre le Vercors et la Chartreuse. Derrière moi, de grandes barrières se dressent et ne me donnent aucunes possibilités de pouvoir observer le barrage sur lequel je me trouve.

Un format panoramique, rendant compte au mieux de la vision que je pouvais avoir des lieux.

Passages des voitures sur le barrage la nuit tombée

Vue sur l'Isère la nuit presque tombée

Barrières installées nous empêchant l'accès au barrage

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022