Carré 19

Carré d'étude réservé par Agathe BRUYÈRE


Mélodie

Nom du lieu : Rue Maurice Gignoux

Je marche.
Le ciel est clairsemé de quelques nuages duveteux. Cependant, l’air est agréable et je me sens bien. En croisant des coureurs je me dis que c’est un temps idéal pour courir. Tout comme eux, je me sens légèrement essoufflée car la route que j’ai empruntée est pentue et me demande un effort plus important que celui que j’avais prévu de fournir. L’itinéraire plutôt citadin que j’ai suivi jusqu’à présent, devient rapidement plus feuillu et une végétation dense enveloppe les lieux. Sur ma gauche, un mur cache quelques modestes habitations. De plus, la brise légère rend le bruit de la ville plus lointain.
Au bord d’un tournant, je relève la tête, et, surprise, je réalise que le mur ne cachait pas seulement quelques maisons... Il dissimulait également la ville toute entière. En effet, le spectacle qui se dresse devant moi est grandiose autant qu’il est banal, des halos de lumière transpercent les nuages et s’abattent sur la ville. Je la surplombe, les bâtiments, les routes, les personnes, la circulation,...tout est devenu aussi petit qu’un pouce. La vue est dégagée, je distingue les montagnes enneigées au loin, sans fin en plus de l’illustre téléphérique de la ville. Un petit rouge-gorge sautille au sol, les passants rendent l’atmosphère encore plus accueillante et les rues baignant en dessous des rayons du soleil sont éclatantes, bien que la ville soit plutôt grise. Derrière moi, je perçois encore les craquements des branches et les oiseaux chantant. Ces bruits naturels s’additionnent avec les sons, plus artificiels, de la ville: les moteurs des voitures, les gens qui discutent, les klaxons retentissant de temps à autre,... Tous ces bruits du quotidien ne m’avaient pas interpellée avant mais ils sont pourtant évidents et bien présents.

Promenade quotidienne accompagnée du chant de la forêt et du brouhaha citadin.

Mosaïque mystérieuse à l'orée de la forêt.

Ville cachée qu'un jardin secret semble dévoiler derrière une végétation dense.

Chute de pierre amortie au sein du virage grâce au grillage de protection.