Carré 187

Carré d'étude réservé par Aurélie GONNET

Un contraste étonnant au milieu du béton.

C’est le début de l’après-midi, je descends du tramway et j’emprunte la route direction mon espace. En arrivant, tous mes sens sont aux aguets. Je vois des centaines de voitures défilées de partout. L’odeur nauséabonde du pétrole me prend au nez. Et le bruit des klaxons me fait sursauter. Bizarrement, je me sens seule. Malgré le fait que je sois entourée de voitures, je suis livrée à moi-même, piétonne sans aucun moyen de fuir. Le danger rode au bord de la route, et je serai totalement impuissante si ce danger me touchait. Je n’ai que ces pensées en tête. J’ai peur. Alors j’observe rapidement les lieux et prends quelques clichés du paysage. Le bruit assourdissant des voitures me terrifie. Je n’ai à peine le temps de bien observer mon espace que je m’évade déjà de cette bulle assommante.

Je me suis résignée à ne pas y retourner. Pourtant quelque chose me dit que je n’ai pas tout vu. Alors rebelote, tramway, marche, et je regagne cet espace qui m’apeure. Face à lui je me calme, respire un grand coup et je fais le vide dans ma tête pour essayer d’entendre et de percevoir au-delà des voitures. Je découvre de toutes nouvelles sensations. La peur est toujours là mais j’arrive à l’enfouir. J’ouvre à nouveau tous mes sens mais cette fois-ci, je guette chaque recoin de ce carré de 50m. Je distingue le doux bruit de l’eau qui coule, quelques piaillements d’oiseaux et surtout l’agitation des feuilles dans les arbres. Devant moi se trouve une petite fosse de verdure. Je me rappelle que je n’y avais à peine prêter attention la première fois. Au fond de cette fosse coule une petite rivière avec à ses bords quelques fleurs qui résistent au vent. Ce recoin de verdure représente le côté apaisant de cet endroit. Et là je le vois. Je vois ce petit quelque chose qui me disait de revenir. Le beau contraste entre les Hommes et la nature.

Représentation de deux ambiances opposées : le bruit assourdissant des voitures et, quand on lève la tête, la beauté des montagnes.

Le côté urbain avec le danger de la route.

Le coin isolé de verdure.

La nette séparation entre deux univers décalés.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022