Carré 186

Carré d'étude réservé par Simon CORBILLON

La Forêt « Autoroutienne »

Nom du lieu : Sortie 14 de l'Autoroute A48

En ce Vendredi 1 Octobre, il fait beau, pas trop chaud, les cours finissent tôt. En bref c'est le moment parfait pour mon voisin n°185 et moi de découvrir nos carrés. Une trentaines d'arrêts de tram et une petite balade plus tard, j'aperçois enfin les voies d'autoroutes qui bordent la petite forêt de mon transect. En arrivant simplement aux bordures de celui-ci l'ambiance est très pesante. Le bruit et l'odeurs, des très nombreuses voitures, sont peut-être présent pour nous mettre en garde, ou même nous réprimander. Tout seul je n'aurais pas continué, alerté par le danger continuel autour de moi. "Je ne suis pas le bienvenue" voilà la première chose à laquelle j'ai pensé. Heureusement je ne suis pas seul, un semblant d'adrénaline mélanger à un esprit d'équipe me pousse à aller au pleins coeur de ce carré. Un sprint d'antologie au milieu de la voie de décélération plus tard, tout a changé. La barrière de protection nous séparant de la route nous a directement intégré au lieu. Je réalise alors que le bruit des voitures que je percevais quelques minutes au paravant comme une alarme, règne seul en continue.
Malgré un silence qui semble apparaître quelques fois, le bruit ne s'arrête pas, il y a toujours un nouveau véhicule pour y mettre un terme.
Ces mêmes véhicules qui alimentent un sentiment de pression constante en passant à plus de 100km/h à quelques mètres de nous deux.
Voila qui caractérise l'unique pratique de ce lieu de circulation. En plus du bruit, l'odeur est particulière, elle n'a rien de naturel et dérange. Elle me rappelle la végétation emprisonné qui bouge au rythme du vent à coté des voitures.
On pourrait penser que ces arbres abritent quelques oiseaux pouvant faire oublier les infrastructures humaines. Mais c'est tout le contraire.
En penchant la tête on observe la présence de déchets abondant qui nous renvoie à tout ce qu'on pensait avoir oublié, mais surtout au danger rappelé par les forces de l'ordre nous indiquant de dire adieu au Carré #186.

Travelling depuis l'intérieur du carré 186, avec des arbres camouflants, seulement en apparence, la routes et le bruit des voitures.

Vue d'ensemble d'un point de vu extérieur.

Une voie sans fin bordé d'un couloir d'arbres.

Un semblant de végétation d'un point de vu intérieur.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022