Carré 183

Carré d'étude réservé par Tom CORBEILLE-EL OMRI

Carrefour commercial et travail

Samedi 23 octobre, il est 9 heures du matin quand je décide d’y aller, j’embarque mon appareil argentique, mon flash et je monte dans le tram E direction Saint-Égrève. La rosée est encore visible sur les arbres et j’ai choisi d’y aller tôt pour éviter la grosse affluence des gens qui viennent faire leurs courses. C’est réussi, la route sur le pont au-dessus de moi est peu empruntée, sauf par des travailleurs. Il fait encore bon comme un matin estivale. Je pense à mon cours sur les mobilités pendulaires à la suite d’un exode rural récent, qui travaillent à Grenoble, mais préfèrent vivre en campagne proche. Je me retourne, observe à ma gauche et remarque un pont routier qui surplombe une route. Je charge ma pellicule, j’appuie sur le bouton, et clic, ma photo est prise.

Mercredi 3 novembre, il est 18 heures, la nuit commence à tomber sur Grenoble. Je rends visite pour la première fois à mon carré sur le parking du Carrefour à Saint-Égrève. Ce n’est pas le calme qui règne ici. C’est la cohue, les gens se marchent dessus, se bousculent tellement pressés d’aller faire leurs courses le plus rapidement possible, avant que le supermarché ne ferme ses portes. Je lève les yeux et remarque la vue panoramique sur le Néron. Les roues des caddies contre les graviers crépitent et rajoutent du bruit à ceux des voitures qui démarrent. Je me retourne, observe à ma gauche et remarque un pont routier qui surplombe une route. Je remarque l’ombre de la montagne en face de moi, qui paraît encore plus grande dans la nuit. Sur ce pont, les voitures sont quasiment à l’arrêt entre deux feux verts, les conducteurs s’impatientent et klaxonnent, agacés, puis démarrent en trombe. L’ambiance est pesante, je suis moi-même stressé par ces klaxons, ces sons et ces gens impatients, alors que je ne suis pas du tout pressé. Il a fait beau aujourd’hui et le ciel est sans nuages, les étoiles illuminées. Je repars et reprend le tram en écrivant un début de ce texte sur mon ordinateur.

Première visite, un lieu calme et lumineux, le vent fait se déplacer les feuilles tombées.

La vue exceptionnelle sur le Néron.

Des arbres alignés sur la route perpendiculaire qui passe en-dessous du pont.

L'allée principale du parking.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022