Carré 182

Carré d'étude réservé par Lucien VERMES

Parking de Carrefour Saint-Egrève

Nom du lieu : 1 rue des Abattoirs, 38120 Saint-Egréve

Ce carré couvre une partie de parking récemment rénové et une seconde partie plus ancienne, toutes les deux, étant séparées une par une route traversante. Il est entouré par plusieurs bâtiments commerciaux, qui eux même sont entourés par la rue des Abattoirs, l’autoroute A 48 et l’Avenue de San Marino se rejoignant en un rond-point faisant l’angle du parking.
Plus largement, le parking à la chance d’être au pied du massif du Vercors et de la Chartreuse, offrant une vue plaisante sur les montagnes.
Cet espace a été essentiellement aménagé pour la voiture : sol lisse et bétonné, place de parking large, signalisation automobile claire, sectionnement des modes de déplacement : espace pour les voitures et espace pour piétons marqué par la présence de passage piéton. On à affaire à un parking à large capacité, insérer dans un environnement façonné par l’automobile.
La "nature" est quand elle aussi sectionner, par la présence d’arbre longeant la route traversante, eux-mêmes entouré de bétons.
Cet espace sert seulement à faire ses courses. Le parking est un outil de déplacement créé par le centre commercial pour accueillir ses clients.
Un lieu animé par le flux continu de voiture : l’animation de ce lieu dépend essentiellement du flux de client se rendant à Carrefour ou traversant le parking. Le bruit du moteur est donc permanent et est même renforcé par l’autoroute et les routes adjacentes qui créent un bruit de fond.
Un espace inesthétique : le parking, comme il est aménagé, témoigne d’une absence presque totale de recherche d’esthétisme. Le seul aménagement apportant du "beau" se trouve être les arbres, faisant contraste total avec son environnement entièrement artificialisé et betonnisé. Les marquages aux sols, les abris à cadis, les îlots de béton ou la route sont purement fonctionnels et ne se prétendent pas esthétiques.

Témoignage de certains usagés interrogés : "y a du monde" ; "impersonnelle" ; "verrue dans le paysage" ; "pas trop de verdure".

Déplacement des usagés du parking, un samedi 11 novembre au matin.

Allée du parking, vue vers le Nord.

Rue traversant le carré et le parking, avec en fond la montagne du Sac, du massif de la Chartreuse.

Le parking remplis, un samedi matin.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2024