Carré 181

Carré d'étude réservé par Léonie BEAUFILS

L'heureuse isolée

Nom du lieu : Parking du carrefour de Saint-Égrève.

C’est le vendredi 1er octobre 2021, il est 14h28. Il faisait 19°C, un grand soleil et un ciel bleu m’accueillais sur le parking du carrefour de Saint-Égrève. C’est à ce moment que je me dis : « Alors c’est ça mon carré ? ».
Au premier abord, je trouvais mon carré sans intérêt mais tout de même avec du potentiel.
Il est un peu excentré du reste du parking ce qui fait qu’il y a peu de monde.
J’aperçois un panneau qui indique le nom de la zone de parking qui curieusement correspond à la zone qui m’est destinée. Il y est écrit « Madame heureuse », ça me fait sourire. Après quelques minutes, j’aperçois une Citroën 2cv qui marque mon étonnement ; une dame discute gaiment au téléphone et un homme âgé range ses courses. Réchauffée par la lumière du soleil et égayée par ce que je viens de découvrir, le lieu paraît paisible et serein. De plus, les quelques arbres décorant le parking bougent au rythme de la brise qui donne au lieu un aspect léger.
Toutefois, la zone présente un contraste étonnant avec ce qui l’entoure. En effet, la route nationale bruyante et très vivante, les activités commerciales, les gens pressés, stressés par le temps marquent une grande différence avec le carré lui-même. La zone parait à part, comme si le temps ici c’était arrêté ou du moins ralenti.

Il est jeudi 25 novembre 2021, 11h31, 7°C. Le ciel est gris, il pleuvine et les quelques arbres ont perdu leurs feuilles. « Madame heureuse » est toujours là pour me donner le sourire.
L’ambiance est assez similaire aux fois précédentes. On y retrouve une sorte de calme, de sérénité. Cependant, le public cette fois-ci est différent. Il paraît plus jeune, plus pressé et la zone paraît plus terne, monotone. Le froid, l’humidité et la période y joue surement un rôle. C’est bientôt Noël, les gens veulent rentrer chez eux au chaud et faire leur sapin.
Malgré cela, un homme balade son chien, un autre passe à vélo, on y retrouve toujours cette impression de « bulle hors du temps » où tout est simple.

Le bruit de la route et les activités commerciales attractives en contraste avec ce lieu.

Parking singulièrement calme et serein en contraste avec l’activité commerciale et la voie rapide qui l’entoure.

Le panneau « Madame Heureuse » et cette impression de légèreté.

Rythmé par les saisons, la zone du parking devient plus monotone en hiver.
La végétation et le soleil ont disparu…

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022