Carré 173

Carré d'étude réservé par Noé DE CÉGLIÉ

L'ennui des courses en famille

Nom du lieu : Décathlon St-Egrève

Lors de ma première visite le vendredi 7 octobre au alentours de 13h le temps était agréable, les alentours assez silencieux et calme. Très calme pour une zone d'activité. Les seuls voitures sont la pour les restaurants a coté. En entrant dans le magasin l'odeur typique de caoutchouc de décathlon frappe le nez. Il y a très peu de bruit, une musique a peine audible et des employés qui rangent des rayons. Il y a une autre cliente rentrées en même temps que moi qui fait ses achats. Il n'y a pas grand chose a faire je m'ennuie assez vite et pars donc manger après avoir fait un tour du magasin.
Ma seconde visite le samedi 26 novembre est très différente, plus tôt dans la journée et un week-end il y a beaucoup plus d'activité, des familles qui achètent de l'équipement de ski, des cris d'enfants et des discussions qui se fondent en arrière plan, le calme de la première visite n'est plus la. Le bruit ambiant est vite désagréable et le seul réconfort est de se dire que la température de l'intérieur est légèrement plus chaude que dehors. Le parking est remplis et le trafic sur les routes autours du magasin plus important, on entend le trafic même loin de la route.
Le coin de verdure reste l'endroit qui me surprend le plus. Pourquoi l'avoir placé ici ? Ou pourquoi l'avoir laissé ? Est-ce pour créer une isolation avec les magasins à cotés ? On peut voir sur des photo satellites que des arbres forment un espèce de petit mur entre deux parking peut-être pour indiquer la séparation des deux enseigne. Malgré tout ca reste agréable de voir un peu de nature à coté de tout ces bâtiments presque identique.

Le parking devant Décathlon, avec des clients qui rentrent et sortent avec leurs produits. On entend les bruit de moteurs et des cris d'enfants.

Le peu d'espace vert de ma première visite au début de l'automne, les températures sont encore chaudes, la nature est vivante, ca change des alentours

Le même espace un peu plus d'un mois et demi plus tard, le gazon est maintenant invisible sous les feuilles tombées de l'arbre.

L'intérieur du magasin, avec ses nombreux rayons entrain d'être ordonnés par la futur clientèle du vendredi soir. De l'autre coté il y a le parking

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022