Carré 171

Carré d'étude réservé par Alice PLAISANTIN

Un voyage dans le temps.

Nom du lieu : 3 Rue de la Trémouillière, 38120, Saint Egrève. Derrière le magasin Décathlon face aux rails du train.

6 octobre 2023, il est 14h15: Aujourd'hui, je me rends pour la première fois sur mon carré. C'est une destination inhabituelle pour moi, vivant à la campagne depuis toute petite. Il fait beau et chaud, il n'y a pas de nuage. En revanche, des traces d'avions sont présentes. Je me demande bien où vont tous ces gens. Mon carré se situe derrière le magasin Décathlon à Saint-Egrève. J'ai cette impression d'être seule au monde, mélangée à ce sentiment d'insécurité lié au fait que je me situe dans une zone industrielle et que ces endroits ne m'ont jamais attirés. Mais une fois sur place pour analyser le paysage, je me suis sentie beaucoup plus à l'aise. En arrière-plan, on peut observer la Chartreuse. Puissante et calme à la fois, sa présence m'apaise. Elle ne passe pas inaperçue et pourtant, je trouve que les hommes semblent vivre sans la contempler. Devant moi se trouvent les rails de train. Lorsque le premier train passe, c'est comme si le temps s'arrêtait pour embarquer dans un voyage temporel. Tantôt dans le futur avec les TGV, tantôt dans le passé avec les vieux TER, voire même dans un monde fantastique comme Harry Potter avec un TER antique. Une fois passés, je retourne à la réalité. 
29/11/2023, il est 11h du matin et le soleil a pointé le bout de son nez. Accompagné du froid hivernal, le thermomètre indique 3°. Mon nez coule tout seul et j'ai les doigts glacés. Ce train passe. C'est un train à deux wagons différents. En repensant à ma première visite, les deux wagons reflètent deux époques différentes. Comme si le présent rentrait en symbiose avec le passé. Lors de cette seconde visite, je m'attendais à revivre un voyage temporel, mais j'ai été déçu de ne voir passer qu'un seul train. Ce n'est pas si mal, je me rends compte de pleins d'éléments. Comme le bruit des machines qui réparent les voitures dans le garage derrière moi. Puis le fait que la Chartreuse soit vêtue de son plus joli bonnet de neige avec son pompon de nuage. C'est une belle rencontre au final.

Une atmosphère paisible, composée d'une nature puissante et d'une zone industrielle vivante et bruyante.

Vision de mon carré par une belle journée d'octobre

Vision de mon carré par une belle journée froide de novembre.

Le fameux garage s'exprimant à voix haute autour de moi

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2023