Carré 170

Carré d'étude réservé par Cedrine PASCAL

Un quartier calme en périphérie de Grenoble

Nom du lieu : rue bouvet

C’est en milieu de semaine, un vendredi aux alentours de 14h que je me suis rendu pour la première fois dans ce quartier en périphérie de Grenoble, accessible en tram et en bus. Ma première impression est un quartier pavillonnaire comme j’ai l’habitude d’en voir : calme (même trop calme au premier abord), avec des maisons individuelles, des haies bordant les jardins et la rue vide, sans aucune animation. C’est en me plongeant dans le lieu et en mettant tous mes sens en alerte que je commence à entendre d’abord des oiseux qui sont subitement coupés par le passage d’un train mettant fin au calme ambiant quelques secondes. Un autre son ambiant parvint à mes oreilles : le périph non loin de là qui pour moi à ce moment-là est trop important pour trouver encore ce lieu calme, c’est après un petit temps d’acclimatation que le son des oiseux reprend le dessus. Je ne perçois à ce moment-là aucun bruit me prouvent que c’est un quartier où y habitent des familles et leurs enfants, seul un chien qui aboie à ma vue et un enfant en trottinette me rappellent que des gens habitent ici.
Lors d’une deuxième visite durant un week-end sous un grand soleil, c'est dans l’espoir de voir un quartier plus animé que je m’y conduis. Lors de cette visite, j'ai croisé plusieurs voitures sur le chemin dans le quartier et entendu un enfant crié de joie et toujours le chien. On peut donc en conclure qu’étant un quartier résidentiel, la vie y est plus dynamique le week-end quand les gens sont en repos.
Mon transect est lui dans le quartier aux fonds d’une impasse avec une station de relevage. Celui-ci est entouré de haies feuillues toute l’année et plutôt haute pour empêcher les regards indiscrets de regarder dans les propriétés. Je ne vois seulement des jardins dépasser le toit des maisons grâce à leur étage supérieur (R+1) et les feuilles des arbres présents dans les jardins. Le long des haies, nous pouvons trouver des portails de différentes tailles pour accéder à l’intérieur des propriétés.

le passage d'un train perturbant le calme ambiant

Station de relevage avec en fond le réseau de train et le massif du Vercors

Rue d'accès à l'impasse bordé par des haies et du mobilier urbain tel qu'un lampadaire avec en fond le massif de la Chartreuse

Chemin d'accès à une propriété bordé par une haie et un grillage

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022