Carré 164

Carré d'étude réservé par Olivia ROUMIGNAC

Paisible au milieu de la ville

Nom du lieu : (Rue Pierre et Marie Curie & Rue des Peupliers)

Un terrain que je ne connaissais pas. Un terrain loin de chez moi. Un terrain devant lequel je passais sans le soupçonner. Un terrain que j’ai appris à apprécier.

C'est le numéro 164, une possibilité de découvrir un nouvel endroit, du moins je l’espérais. Et je n’ai pas été déçue. Parcourir cet espace à différentes époques, saisons et heures m’a permis de comprendre pleinement l’utilisation, de cet espace, faite par les locaux. De plus, lors de l’exploration de ce carré, j’ai eu l’impression qu’il était séparé en deux parties (peut-être dû aux rues différentes entre ces deux parties).

L’ambiance principale de ce lieu n’est pas trop changeante. Effectivement, on sent la tranquillité, la quiétude et le confort qui s’en dégagent même si on se trouve proche du tram et d’une départementale. J’ai l’impression que c’est comme un “coin paisible pour se reposer après le travail” (d’après mon ressenti et celui des habitants de cet espace).
Les maisons mitoyennes disposées en arc de cercle me font presque penser à un esprit d’unité, mais dès qu’on s’approche pour frapper aux différentes portes, on est vite confronté à de la solitude ou de l’absence majoritairement même si une minorité a pris le temps de m’ouvrir leur porte. La rue derrière cet arc de maisons, la rue des Peupliers ne fait pas exception à cette atmosphère principale. je pense cependant, que ce n’est qu’une route de passage à proximité d’un coin poubelles et de jardins partagés. Je n’ai presque jamais vu de gens ou de voitures quand j’y suis allée.

Malgré tout, y être allé plusieurs fois avec différents contextes m’a permis d’appréhender les subtilités de l’atmosphère. Le froid fige, plus rien de semble bouger, plus personne ne semble vouloir sortir. Le vent apporte du dynamisme, de la vitesse. La chaleur presque illumine le lieu. Et, à chaque fois, mon ressenti était différent ainsi que mon point de vue.

En bref, un petit morceau de la rue Pierre et Marie Curie et de la rue des Peupliers.

Sous la pluie et le vent, on entend quand même les oiseaux

Arc de maisons mitoyennes, toutes différentes mais tant semblables (Rue Pierre et Marie Curie)

Vue par derrière, sur les jardins ( Rue des Peupliers).
Un chemin vers la ville et son agitation

Petit coin poubelles en bordure de verdure (Rue des Peupliers)

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022