Carré 157

Carré d'étude réservé par Noémie LAFRAISE

Un milieu naturel cohabitant avec la jeunesse

Nom du lieu : Le Jardin sauvage de la Roselière du Muscardin

Lors de la visite de mon carré, le 157, j’ai pu découvrir un petit bout de la commune de St Egrève. Un endroit calme et isolé. Un espace de vie près du Jardin sauvage de la Roselière du Muscardin. C’est espace naturel près d’une crèche et d’une école maternelle.

Cet espace est partagé par un chemin sinueux, reliant un milieu naturel avec un milieu aménagé par l’homme. Les bâtiments sont lugubres et en longueur. Ces bâtiments sont entourés de hais de laurier et de mur en bétons sur lesquels se trouvent des grillages blancs. Sur l’autre versant du chemin nous pouvons retrouver le jardin sauvage. Dans ce grand jardin, nous voyons un cours d’eau entouré d’arbres et de plantes. Ces arbres sont dévêtus dû à la saison de l’automne. Cette ambiance montre que la nature reprend ces droits quand nous la protégeons. La luminosité est assez faible et brumeuse dû au temps automnal et pluvieux.

L’ors de ma visite sur ce lieu j’ai pu me sentir apaisé dû à l’endroit isolé du transect. Les nombreuses fois ou j’y suis allée peut de monde s’y trouvé. Seul des parents attendant leur enfant à la sortie du primaire et de la crèche. Je me suis sentie reposé mais aussi oppressée. Le jardin est très sauvage, la nature a pris sa place. L’ambiance pendant la saison d’automne est très sombre. Je me suis rendu compte que c’est un endroit où j’aimerais cependant me balader par sa tranquillité. Je me suis sentie heureuse car de regarder les enfants courir, s’amuser donne du baume au cœur.

Un lieu isolé animé par la joie des enfants !

Un long chemin sinueux, paisible le long du jardin.

Vue d'un endroit humide et oppressant.

Une cour d'une crèche sous l'humidité de l'automne.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022