Carré 155

Carré d'étude réservé par Antonia E PIMENTEL

Au pied d'un massif

Nom du lieu : 35 Rue Jean Moulin, Saint-Egrève

Je me suis rendue sur ce lieu pour la première fois, un vendredi d'automne peu après seize heures. Il faisait agréablement froid. J'arrive par un long chemin passant par un parc, un tas de maisons, de voitures, une école élémentaire et une crèche. Moi qui pensais me retrouvée dans un coin perdu et calme avec son lot de personnes âgées, je suis étonnée du nombre de personnes et d'enfants qui ont croisés ma route ce jour-là. Plus j'avance, et plus je croise de monde. Ce sont des petits groupes de parents accompagnés de leur enfants, des hommes seuls ou encore des jeunes enfants. Je leur souris, gênée, du fait de me retrouver dans ce qui semble être leur cocon. J'ai l'impression d'être une intrue. Je peux lire l'intrigue dans le regard. Ce sentiment de gêne est resté tout le long de ma visite. Après avoir dépassé l'école élémentaire et la crèche, le calme revient. Moins de bruit, moins de gens. J'arrive sur mon carré, je me rend compte qu'il se situe tout proche d'une route. Le bruit des voitures ne me dérange pas. J'ai énormément appréciée le paysage, malgré les habitations, l'endroit est en harmonie avec la nature. Il se trouve au pied du massif de la chartreuse. C'est toujours aussi impressionnant et beau de voir une montagne de si près. Je remarque que les maisons, riches en points communs, restent quand même assez différentes les unes des autres. Leur architecture me montre un lieu convivial, sans être intrusif, où chacun à son petit jardin secret. Quittant mon carré, je ne peux m'empêcher d'être soulagée. Je suis toujours aussi gênée. J'ai l'impression d'être dans un endroit ou je ne devrais pas. Malgré la gêne, Je trouve ce lieu magnifique. j'aimerais voir ce à quoi il ressemble en été. La nature, les gens, l'ambiance, qu'est ce qui changerait ? Je trouve que seul ce bout de terrain raconte énormément de choses sur l'espace tout entier. C'est un lieu qui parait convivial, solidaire, proche de la nature et calme mais avec du passage.

Un groupe d'enfants se trouvaient là au moment où j'ai sortie ma caméra. Surpris ou effrayé, ils se sont mit hors-champ.

Un enfant viens en courant.

Une maison, la nature, la Chartreuse.

Un groupe d'enfant en train de discuter au loin.

Navigation

Mes contrôles

Cinémathèque de Grenoble

École Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble Laboratoire CRESSON - UMR Ambiance Architecture Urbanité

Développement Go On Web © 2016-2022