Carré 100

Carré d'étude réservé par Amandine COHEN


Moment suspendu en allant faire mes courses...

Nom du lieu : Entrée Ouest du centre commercial Grand'Place

Nous sommes samedi, j'arrive au centre commercial de Grand'Place. J'avance jusqu'au bout de la galerie marchande en direction de Carrefour et de la pharmacie.

Près des portes automatiques, je peux sentir les courants d'air frais quand elles s'ouvrent et observer le sas d'entrée. L'espace est éclairé par une lumière artificielle, beaucoup de monde circule et les portes ne cessent de s'ouvrir et se fermer. Tous ces passages, les gens qui parlent, les caddies qui roulent, la soufflerie du chauffage créent un fond sonore et une ambiance auxquels on ne fait plus attention lorsque l'on reste un moment sur ce lieu.
Pourtant, en écoutant plus attentivement, nous pouvons entendre les gens se saluer dans les magasins « Bonne journée monsieur ! », on entend les enfants s'amuser entre eux et les passants téléphoner. Je remarque que plusieurs langues sont parlées, si le français reste majoritaire, on reconnaît aussi de l'arabe et de l'italien.

Alors qu'à première vue les gens semblent passer rapidement sans s'arrêter ni même se regarder pour faire leurs courses, je m'aperçois que certains ralentissent pour lire les publicités ou regarder les vitrines. D'autres encore s'arrêtent à l'entrée pour mettre un masque, certains prennent aussi la peine de me contourner ou de marquer une pause pour me laisser prendre des photos. Je peux voir des gens travailler comme les commerçants ou encore l'agent d'entretien et l'agent de sécurité. Tout ce monde prend place dans cet espace chaud et coloré de jaune, vert et blanc et respecte plus ou moins les sens de circulation indiqués.

Je reviens un autre jour en passant cette fois-ci par l'entrée proche du parking. Je peux lire en grand un « Bienvenue » ainsi que le slogan « Ici, nous partageons un air de famille ». Cela veut rendre le lieu plus accueillant et donner envie aux gens d'y venir. Pourtant ce jour-là, le centre commercial est presque vide si ce n'est une mendiante. Nous sommes un jour de semaine, tôt dans la matinée ; tout est calme.

9H30, porte Ouest, le centre commercial s'éveille avec l'arrivée des premiers clients.

Le panneau au dessus de la porte nous présente le centre commercial comme une grande famille pour se sentir comme à la maison.

Alors que le centre commercial est un lieu de brassage humain, les visiteurs sont invités à ne pas se croiser à cause de l'épidémie de Covid.

Malgré toutes les obligations, interdictions et consignes de vigipirate affichées, nous sommes comme aspirés dans de ce temple de la consommation.